... PAR LE PASSE ...

KBA#6

Chant breton & musique électronique

Dirigés par Erik Marchand, le sixième collectif issu de Kreiz Breizh Akademi, propose une exploration musicale aux confins de l'acoustique et de l'électronique. Entre turbo folk, pop orientale, trip hop ou dañs-trañs", un son hybride s'en dégage et évoque alors une machine, vivante, mixant tradition bretonne chantée et modernité instrumentale mondialisée. Entre la recherche des timbres retravaillés et la transe électro, les thèmes musicaux de Basse Bretagne trouvent fraîcheur, poésie et énergie électronique. Le son "traité" des instruments acoustiques et des voix rejoint les timbres des claviers, pads et autre vielle électrique. La couleur désormais emblématique des collectifs de Kreiz Breizh Akademi dû au choix de conserver les "notes bleues" des musiques populaires bretonnes trouvent ici un écho dans les musiques actuelles des mondes orientaux et balkaniques.

Estelle BEAUGRAND & Paul SALAUN : voix

Olivier CATTEAU : clarinettes, contrôleur midi à vent, machines

Grégoire CHOMEL BARBEDOR : tuba, serpent, machines

Gaspard DELOISON : guitare électrique fretless, oud

Bastien FONTANILLE : vielle à roue, circuit bending, machines

Benoît GUILLEMOT : batterie, programmation

Joachim MOUFLIN : bouzouq, guitare électrique sur-frettée

Antoine PERAN : flûte traversière

Antony PROVOST : claviers, programmation

Brian RUELLAN : trompette, bugle


IZVAN

Polyphonies du monde

En croate, IZVAN signifie "à l’extérieur de" et symbolise le désir des chanteuses de sortir de leur tradition musicale d'origine. Créé en septembre 2008 à Rennes, IZVAN a commencé son voyage vocal dans les Balkans et le Caucase et étoffé son univers artistique en explorant des répertoires encore peu connus. Elles chantent dorénavant en 17 langues : bulgare, macédonien, croate, albanais, grec, turc, laze, géorgien, svan, tchétchène, arménien, rom, hongrois, russe, anglais, flamand, suédois. Elles tissent une matière sonore d'une grande puissance vibratoire et inventent une couleur vocale en accordant une part importante aux arrangements.

Estelle BEAUGRAND : Chant, Percussions

Evelaine LOCHU : Chant, Percussions

Véronique THOMAS : Chant, Percussions

Barbarie CRESPIN : Chant


DJAMATA

Polyphonies de Géorgie


DJAMATA est un nom svane, d’une région montagneuse de Géorgie. Située dans le Caucase, aux confins de l'Europe, l'actuelle République de Géorgie est l'ancienne Colchide, le pays mythique de la Toison d'or. Depuis des temps immémoriaux, il s'y pratique une musique de transmission orale où la voix est l'instrument par excellence. Le chant polyphonique traditionnel géorgien a été déclaré "patrimoine immatériel de l'humanité" par l'UNESCO en 2001. Interprétées à trois voix a capella, les polyphonies géorgiennes accompagnent tous les moments de la vie (travail, amour, guérison, banquets, berceuses, chants sacrés et rituels...).


Estelle BEAUGRAND : Chant

Evelaine LOCHU : Chant

Laurent STEPHAN : Chant, Tchongouri


















© Mako